"Incroyable que l'on prenne encore des risques avec l'eau des bassins et des cultures" - Ultramins


Ultramins

"Incroyable que l'on prenne encore des risques avec le bassin et l'eau de culture"

Les eaux de bassin sont généralement mélangées sans traitement avec les eaux de drainage, c'est-à-dire sans désinfection. Tous les agents pathogènes présents dans
le bassin, sont ainsi envoyés directement dans la serre. Robert de Hoo et Kees Luykx, distributeur et producteur de USAF
les émetteurs d'ultrasons, s'émerveillent de cela.

Robert : "On peut effectivement dire que la compréhension de la qualité de l'eau du bassin utilisée fait souvent défaut. L'eau de drainage est
presque toujours désinfectées, mais dans le cas de l'eau des bassins, on estime que cela se produit peu ou pas du tout."

Il donne des exemples concrets. "Récemment, le Tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV) a été découvert chez un producteur de tomates en Belgique en
l'eau de son bassin, alors que le virus n'a pas (encore) été trouvé dans la serre. Et chez un cultivateur de la Frise occidentale, un entier
Le bassin couvert (contre la croissance des algues) a trouvé une très forte concentration du champignon Pythium. Dans les deux cas, l'eau a été
pompé directement dans les réservoirs de mélange sans aucune désinfection. Les deux cultivateurs ont découvert ces contaminations par hasard.
S'ils avaient utilisé cette eau contaminée dans les serres, cela aurait pu évidemment causer beaucoup de travail supplémentaire et des pertes importantes."

Les deux entreprises ont contacté Ultramins, suite à des articles précédents sur GroentenNieuws. Ultramins est
distributeur exclusif des émetteurs à ultrasons de l'USAF qui contrôlent les micro-organismes dans l'eau des bassins et des silos.

Robert : "On nous a demandé si nos transmetteurs à ultrasons de l'USAF pouvaient fournir une solution et bien sûr, nous pouvons résoudre ce problème. Cependant
nous sommes perplexes quant au fait que les cultivateurs sont encore prêts à utiliser l'eau des bassins pour faire ce pari. Plusieurs mesures strictes et coûteuses
des mesures sont prises pour travailler de la manière la plus sûre possible. Par exemple, aucun visiteur n'est autorisé à entrer dans la serre, les chaussures ne sont pas autorisées.
décontaminés, des vêtements de protection sont portés et les outils sont souvent décontaminés. Les laboratoires peuvent utiliser le
d'échantillons d'eau pour savoir ce qu'il y a dans l'eau du bassin, vous n'allez pas prendre de risques avec ça, non ?

Mais même si vous connaissez le résultat, il pourrait être différent demain, après tout, l'eau du bassin est un système ouvert. L'eau du bassin peut être sur un
moyen relativement facile de désinfecter et, en combinaison avec H2O2, l'USAF élimine plus de 99,99% des micro-organismes.
Ces transmetteurs fonctionnent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, avec de faibles coûts d'exploitation, ne nécessitent aucune maintenance, sont respectueux de l'environnement et fournissent les meilleurs résultats en matière de sécurité.
résultat."

Essais
Des tests avec de l'eau contaminée par le ToBRFV, récemment effectués par Proeftuin Ron Peters, ont montré que le virus dans la contamination de l'eau
des rendements des plantes. (lire l'article sur le test de retour ici) Il s'agit donc de risques que les cultivateurs ne devraient pas vouloir prendre, selon
Robert. "Cependant, il y a encore souvent une pensée traditionnelle : 'C'est comme ça que nous avons toujours fait, jamais l'eau du bassin n'a été désinfectée'. Alors que
En fait, chaque cultivateur sait que de nombreux dangers se cachent dans ce cours d'eau, surtout lorsque d'autres cultivateurs ou agriculteurs se trouvent dans le voisinage.
Les quartiers sont actifs."

Kees Luijkx, producteur de l'USAF : "Nous sommes sûrs que lorsque toute l'eau sera décontaminée par l'USAF, le rendement s'améliorera et la production d'eau potable sera plus importante.
l'échec diminuera. Chaque cultivateur sait qu'une eau de culture plus propre permet d'obtenir de meilleurs rendements. Il reste donc surprenant qu'il y ait encore
les risques sont encore pris avec les eaux de bassin et de culture. Les risques pris aujourd'hui peuvent facilement conduire à d'énormes
des pertes, qui auraient pu être facilement évitées. Supposons que cette méthode de décontamination apporte des rendements supplémentaires
passe de 1 à 2%, tout investissement est rapidement rentabilisé."

Source : www.groentennieuws.nl
Cliquez sur ici Pour aller à l'article original.
Date de publication : 15 décembre 2021

Pour plus d'informations :

Ultramins
De Corantijn 87a
1689 AN Zwaag
+31 (0) 620 536 536
+31(0) 85 023 10 97
info@ultramins.com
www.ultramins.com